Les modes de gardes pour bébé

0
43
Modes de garde

Que ce soit pour le travail ou simplement pour des sorties ponctuelles, le principal dilemme de tout parent est le même : “comment va-t-on faire garder notre bébé ?” Crèche, nourrice, halte garderie, fille au pair etc… Les possibilités sont larges et rendent la prise de décision souvent difficile. Avant d’être sûr de son choix, évaluer les avantages et inconvénients de chacun de ces modes de garde est important afin de trouver celui qui vous conviendra le mieux. Nous vous avons listé les points positifs et négatifs des solutions qui s’offrent à vous, pour chaque budget !

1- La nourrice

Avec la crèche, faire garder son bébé par une nourrice reste l’option la plus fréquemment choisie. Il en existe plusieurs types :

En garde partagée

Assez méconnu, le concept consiste à partager la nourrice avec une autre famille. Amis ou connaissances, le principal est d’établir une bonne relation entre les deux familles car tout repose sur des compromis ; les heures de garde, les tâches, le lieu où vont être garder les bébés etc.

garde partagée

Avantages 

  • Plus rentable qu’une nounou à domicile : vous bénéficierez d’aides conséquentes de l’Etat et des coûts de garde divisés en deux.
  • Développe la sociabilité de l’enfant : avoir une compagnie de son âge favorise les intéractions sociales de votre enfant.
  • Créer de nouveaux liens : si l’entente est bonne au sein des deux familles ainsi qu’avec la nourrice, des liens d’amitié peuvent se créer !

Inconvénients

  • Faible flexibilité horaire : les deux familles n’ont pas forcément les mêmes disponibilités ce qui peut poser de véritables problèmes à long terme.
  • La différence d’éducation des enfants : c’est aussi un éventuel point de discorde à prendre en compte.
  • La gestion de la partie administrative : considéré comme employeur, il vous faudra également gérer la partie administrative ainsi que de souscrire une assurance dans le but de protéger la nourrice.
  • Avance des frais : il vous sera nécessaire de payer l’intégralité de l’année avant d’obtenir les remboursements de l’Etat.

A domicile

Cette alternative est idéale lorsque votre emploi du temps est chargé et que votre travail ne vous laisse pas beaucoup de flexibilité horaire.

Nounou à domicile

Avantages

  • S’occuper de certaines tâches ménagères comme ranger, faire à manger etc en plus de la garde d’enfant.
  • Plus besoin de déplacer ; l’enfant reste chez-lui, dans un endroit où il a ses repères.
  • Les avantages fiscaux :les frais de garde à domicile sont remboursés à 50% pour un montant minimum de 13 750€. Il suffit simplement de déclarer les salaires de la nourrice ainsi que les charges sociales associées aux impôts pour en bénéficier.

Inconvénients

  • Le coût. Avec un salaire minimum de 10,60€/heure bruts (tarif variable en fonction de l’expérience et des qualifications de la nourrice), une nounou à domicile n’est pas accessible pour tous budgets.
  •  Le côté administratif ; assez fastidieux, sa gestion vous revient entièrement car vous êtes considéré comme employeur. Le meilleur moyen pour éviter cette tâche est de passer par des agences spécialisées dans la garde d’enfants comme Yoopies ou bien Kinougarde qui s’occuperont de toutes les démarches.

A découvrir : Comment bien choisir la nounou de bébé ?

2- En maison d’assistante maternelle (MAM)

A la différence d’une nounou à domicile, votre bébé se retrouve avec d’autres enfants et est encadré dans une structure avec au moins quatre assistantes maternelles agréées. Les MAM ont été créées pour leur permettre de travailler ensemble ou bien pour celles qui n’auraient pas l’espace suffisant pour exercer leur métier.

Maison d'assitante maternelle

Avantages

  • Plus larges horaires
  • Un espace d’accueil contrôlé par la PMI (service de la protection maternelle et infantile)
  • Un cadre favorisant l’échange et l’éveil pour votre bébé.

Inconvénients

  • Risque de contamination plus élevé
  • Manque de repères pour l’enfant

3- La halte garderie

Gérée par des professionnels de santé (infirmières ou puéricultrices), la halte garderie, municipale ou privée, vous permet de faire garder votre bébé de façon occasionnelle ou régulière. Celles appartenant au domaine privé respectent les mêmes principes et règles que celles publiques.

Halte garderie

Avantages

  • Prix très compétitif (notamment si elle est financée par la CAF) déductible des impôts.
  • La vie en collectivité ; côtoyer d’autres enfants permettra d’améliorer l’éveil de votre bébé.
  • Des contrôles réguliers sur l’hygiène et la sécurité : effectués pour assurer le maximum de bien-être pour tous.

Inconvénients

  • Une forte demande ; l’offre est la plupart du temps inférieure à la demande ce qui rend les places très limitées.
  • Horaires strictes ; pas de retard possible ! La ponctualité est donc de rigueur.

4- La crèche privée & publique

Mode de garde le plus traditionnel et apprécié des parents, l’âge minimum pour y inscrire ses tout petits est de 2 mois et demi que ce soit dans les crèches privées ou publiques. Ces établissements, surtout s’ils sont conventionnés par la CAF(Caisse d’Allocation Familiales) , peuvent vous permettre de faire garder vos enfants à moindre coût. Toutefois, il est important de distinguer quelques particularités entre les crèches privées et publiques.

Bebes en crèche

Avantages (crèches publiques)

  • Pas de frais d’inscription
  • Apprentissage de la vie en collectivité

Inconvénients (crèches publiques)

  • Difficultés pour obtenir une place
  • Grèves fréquentes
  • Pas de suivi personnalisé

Avantages (crèches privées)

  • Plus de facilité pour trouver une place ; il est possible de réserver une place pour toute l’année peu importe le mois de naissance de votre bébé.
  • Horaires d’ouverture et fermeture plus souples
  • Apprentissage de la vie en collectivité
  • Suivi personnalisé : une équipe pédagogique,dont des psychologues, suivent le parcours de votre enfant tout au long de sa durée de séjour et vous font généralement un retour précis.

Inconvénients (crèche privées)

  • Frais d’inscriptions payants
  • Plus onéreuses ; même si la majorité sont conventionnées par la CAF et bénéficient du même tarif que les crèches publiques, elles ne le sont pas toutes !

5- La jeune fille au pair

Si vous accordez de l’importance pour l’apprentissage de langues à votre enfant, la jeune fille au pair est un bon moyen de le faire progresser. En effet, généralement âgée de 18 à 30 ans et de nationalité étrangère, elle est logée et est nourrie chez vous. En contrepartie, elle garde vos enfants (maximum 30 h/semaine), peut leur enseigner sa langue maternelle ou une autre en particulier ainsi que d’effectuer quelques tâches ménagères.

Fille au pair

Avantages

  • Echange culturel entre la jeune fille et la famille : cela permet aux enfants notamment d’acquérir une plus grande ouverture d’esprit.
  • Faibles coûts : avec un salaire mensuel d’environ 320€, vous profitez d’une présence quotidienne, hors des heures traditionnelles.

Inconvénients

  • Mésentente avec la fille au pair
  • La différence culturelle ; bien qu’elle puisse s’avérer positive, n’est pas toujours évidente à gérer et peut être un frein pour diverses problématiques.
  • Avoir un espace suffisant ; il vous faut le maximum de place afin d’accueillir votre nouvelle habitante.

Voir aussi : Fille au pair : LA solution pour garder les enfants ?

Maintenant que vous avez les clefs en main, il ne vous reste plus qu’à choisir !

LEAVE A REPLY